«

»

Nov 30

Carte du Tendre numéro 21

La Carte du Tendre
Novembre 2017
Sommaire :

Edito : En guise de « devisement » sur la philanthropie chinoise
1. China Global Philanthropy Institute : introduction au rapport sur les 100 plus grandes familles philanthropes dans le monde

2. World Giving Index 2017

3. L’impact des politiques fiscales sur la philanthropie
 
Edito : En guise de « devisement » sur la philanthropie chinoise

Un séjour express, fin octobre, à Pékin, dans le cadre de l’Alliance Sino-Européenne pour une Civilisation Ecologique, nous a permis une immersion dans l’univers des fondations chinoises, guidés par les animateurs du China Global Philanthropy Institute, en quelque sorte l’équivalent chinois du CerPhi.
 
Le compte-rendu qui a été fait de ce séjour (que vous pourrez télécharger à la fin de cet édito) traduit la densité de ces rencontres et surtout le fantastique « bond en avant » (un de plus) de la philanthropie chinoise.
 
Le coup d’envoi de ce mouvement puise, de façon très nette, dans la prise de conscience des effets délétères de la pollution de l’air et de l’eau et dans les conséquences du séisme dévastateur du Sishuan.
 
En moins de 10 ans, la Chine a vu se multiplier le nombre de fondations (5 000) avant même la promulgation de la loi sur les fondations (2010). Ces fondations sont essentiellement issues de l’implication de grands capitaines d’industrie chinois qui décident de consacrer une partie de leur fortune à leur fondation, sous la grande bienveillance et l’encouragement de l’exécutif chinois et du parti.
 
Dans un véritable mimétisme des philanthropes « billionaires » américains, à l’instar de Jack Ma, créateur d’Alibaba, ou He Qiaonv, fondatrice de Beijing Orient Landscape & Environment Co Ltd, qui ont rejoint à leur façon le Giving Pledge, des initiatives philanthropiques fleurissent littéralement. Tenter une telle comparaison n’est pas illusoire, lorsque la fondation Aiyou lève en une seule soirée de gala 25 millions de dollars.
 
Les défis auxquels est confrontée la Chine ont conduit le pouvoir central à encourager la mobilisation de la société civile pour financer la lutte contre la pollution de l’air, de l’eau, la déforestation, les menaces pesant sur la faune, sans oublier l’aide à l’enfance, l’éducation… Cet encouragement s’est traduit par une frénésie législative, depuis 10 ans, qui permet aux fondations de prospérer.
 
J’ai récemment utilisé le terme de « despotisme philanthropique éclairé », pour qualifier cette philanthropie des tycoons. Cette expression trouve ici tout son sens, pour une grande première : la floraison d’initiatives philanthropiques dans un pays à parti unique. Certains ajouteraient totalitaire, en tous cas non démocratique.
 
Mais cette grande philanthropie est aussi accompagnée par une foule généreuse qui a immédiatement adopté les vecteurs de don proposés par les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) : les micro-dons sur appli, par exemple. Le tremblement de terre de 2008 a déclenché une vague de générosité de plus de 2,5 milliards d’euros versés par des centaines de millions de chinois via leur smartphone !
 
Comme dans bien d’autres secteurs économiques, dans la philanthropie, la Chine ne passera pas par toutes les étapes du processus qu’ont connu nos pays : transposition des techniques de la vente par correspondance au secteur associatif : mailing, télémarketing, street fund-raising, et enfin NTIC.
 
Les grands moments de cette visite sont résumés dans le compte-rendu illustré que vous pouvez lire en cliquant sur le lien ci-dessous :
 
Compte-rendu du voyage d’étude en Chine – octobre 2017
 
Bonne lecture !
 
Antoine Vaccaro,
Président du CerPhi

 
 
 China Global Philanthropy Institute : introduction au rapport sur les 100 plus grandes familles philanthropes dans le monde
Le China Global Philanthropy Institute (CGPI), qui est en quelque sorte l’équivalent du CerPhi en Chine, se veut une passerelle entre la philanthropie chinoise et étrangère. Des rencontres ont déjà eu lieu avec le secteur philanthropique européen en Allemagne et à Bruxelles.
 
Le CGPI a publié en décembre 2016 un rapport sur les 100 plus grandes familles philanthropes dans le monde. Cette étude, dont nous vous proposons un aperçu, fera l’objet d’une publication dans une prochaine newsletter.
 
 World Giving Index 2017
Le World Giving Index mesure chaque année le pourcentage moyen de donateurs, de bénévoles et de personnes portant assistance à des inconnus dans chaque pays. En 2017, 139 pays ont été évalués, ce qui représente 95% de la population mondiale.

Le Myanmar reste en tête des pays les plus généreux dans le monde, l’Irlande est le pays le plus généreux d’Europe, et la France passe du 81 au 67ème rang.

Lire la suite de l’article
L’impact des politiques fiscales sur la philanthropie
Tel était le thème du « Lunch & Learn » organisé par la chaire philanthropie de l’Essec le 6 novembre dernier, avec pour intervenants Antoine Vaccaro, président du CerPhi, et Gabrielle Fack, économiste, qui ont confronté leurs points de vue sur ce thème.

Les podcasts de leur intervention respective sont accessibles en ligne.

Lire la suite de l’article

Comments

comments