Le Cerphi

Le premier institut d’étude et de recherche français dédié depuis 2004 à l’étude de la philanthropie.

Notre expertise concerne tous les domaines de la philanthropie : marketing et communication des associations et des fondations / anticipation des tendances / innovation en fundraising / sociologie de la solidarité.

Au croisement de ces études et recherches, nous entretenons une réflexion permanente sur les évolutions de la philanthropie et ses impacts sur le tissu social.

Mai 14

Veille – « China’s most generous » : tendances de la philanthropie chinoise

Ce rapport de mars 2020 intitulé « China’s most generous : Examining trends in contemporary Chinese philanthropy » est publié par le Ash Center for Democratic Governance and Innovation de la Harvard Kennedy School.

Il s’intéresse à la « grande » philanthropie de particuliers et d’organisations chinoises. Les chiffres correspondent à l’année 2018.

Le rapport répond aux questions clés suivantes :

> Qui ont été les plus grands donateurs chinois en 2018 ?
> De quels secteurs d’activité venaient-ils ?
> Combien ont-ils donné ?
> Quelles causes ont-ils soutenues ?
> Comment se répartissent géographiquement leurs dons ?
> Par quels moyens ont-ils donné ?

Ainsi, sont présentés pour 2018 la liste des 100 plus grands donateurs particuliers, celle des 100 plus grandes entreprises mécènes, les montants des dons et un indice de générosité pour les particuliers (pourcentage de leurs dons par rapport à leur fortune connue).

Le rapport propose également une cartographie des dons d’un point de vue géographique mais aussi des causes soutenues (le premier domaine soutenu est l’éducation) et des secteurs d’où proviennent ces grands donateurs.

> Télécharger le rapport
> En savoir plus

Mai 07

Veille – Rapport sur les fondations en Suisse 2020

SwissFoundations, le Centre pour le droit des fondations de l’Université de Zurich et le Centre d’études de la philanthropie en Suisse (CEPS) de l’Université de Bâle publient la 11ème édition du Rapport sur les fondations en Suisse.

Ce rapport, disponible gratuitement en français et en allemand, présente les chiffres, faits et tendances actuelles en matière de fondations, en Suisse mais aussi à l’étranger (notamment au Liechtenstein et en Autriche), et contribue à renforcer les bases de connaissances dans ce domaine. Il comporte un dossier spécial sur la relation entre fondations et politique.

En 2019, le secteur des fondations suisses a retrouvé la croissance qui le caractérisait ces dernières années, après un ralentissement en 2018. 349 nouvelles fondations se sont constituées en 2019, pour 216 liquidations, portant le nombre de fondations d’utilité publique en Suisse à 13 293. L’augmentation du nombre de liquidations s’est confirmée, avec au total 1 767 fondations liquidées ces dix dernières années. La Suisse compte une densité de 15,6 fondations pour 10 000 habitants, soit proportionnellement 6 fois plus que les Etats-Unis ou l’Allemagne.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le secteur des fondations suisses est relativement jeune puisque 70% d’entre elles ont été créées au cours des trente dernières années et 50% depuis 2000. 43% des fondations environnementales ont été constituées depuis 2010. Les fondations nées en 2019 sont 24% à agir dans le domaine de l’action sociale, 23% en formation et recherche, 17% en culture et loisirs et 12% dans le domaine de l’environnement (comparé à 6% de l’ensemble des fondations).

49% des fondations suisses sont des fondations donatrices, 32% sont des fondations opérationnelles, 19% sont mixtes et moins de 1% sont des fondations abritantes. Le rapport note une visibilité accrue des fondations au cours de l’année écoulée avec la parution de nouvelles revues sur le secteur des fondations et de la philanthropie, davantage de présence sur les médias sociaux et de nouvelles études publiées.

> Télécharger le rapport
> Télécharger le communiqué de presse
> En savoir plus

Mar 23

Veille – Participez à l’enquête sur les tendances caritatives mondiales en 2020

Le CerPhi est le partenaire français du Rapport sur les tendances caritatives mondiales 2020 qui paraîtra en septembre prochain. Ce rapport a pour but de mieux comprendre les comportements des donateurs du monde entier en matière de don.

Il sera rédigé à partir des résultats d’une enquête en ligne à laquelle nous vous invitons à répondre (5 à 10 minutes seulement sont nécessaires).

Un grand merci pour votre participation ! L’objectif est d’avoir le plus de réponses possible pour la France.

Cette enquête est parrainée par Funraise et réalisée par Nonprofit Tech for Good.

Elle sera en ligne jusqu’au 31 mai 2020.

Vous pouvez consulter le site dédié pour plus d’informations : https://www.funraise.org/giving-report-fr

Participez à l'enquête sur les tendances caritatives mondiales en 2020

Mar 19

Le CerPhi dans les médias – Coronavirus, crise économique et philanthropie, le dernier cygne noir ! – Tribune d’Antoine Vaccaro sur le site Défis Humanitaires

Dans cette tribune publiée sur le site Défis Humanitaires, Antoine Vaccaro, président du CerPhi, fait le point sur l’engagement philanthropique par temps de crise et insiste sur l’importance de cet engagement pour faire face aux conséquences multiples de l’actuelle pandémie de COVID-19.

Je débutais il y a quelques jours, à la demande d’une revue de fund-raising, un article intitulé :

La mobilisation pour la reconstruction de Notre Dame est-il le Cygne Noir de la générosité des Français ?

quand survient en Europe la diffusion et l’accélération de la pandémie du Covid 19.

C’est probablement cet événement qui constituera pour l’ensemble de la planète et pour l’univers philanthropique, le véritable cygne noir.

La gravité, hors normes, que représente cette pandémie, dans des sociétés ouvertes comme nos démocraties occidentales, épargnées depuis plus de 60 ans des guerres sur leur sol, de famines, convaincues des capacités de la médecine moderne de les protéger contre tout fléau, accroît l’effet de sidération.

Les jours et semaines qui viennent vont révéler des drames humains dans de nombreuses familles. La situation a été sous-évaluée et, d’après certains experts, un tsunami de cas graves risque de submerger les hôpitaux.

La durée de cette calamité est un autre facteur qui va peser sur le mental de populations peu habituées à de longues périodes de contraintes. Le calendrier événementiel qui se profilait pour nos concitoyens était : vacances de Pâques, Festival de Cannes, Roland Garros, tour de France… Un cycle de vie normal qui nous semble bien futile aujourd’hui.

Les conséquences de ce virus vont être dévastatrices pour nos sociétés.

Quel va être l’impact sur le secteur philanthropique, constitué de milliers d’organisations, de volontaires et bénévoles dévoués auprès de ceux qui en ont le plus besoin ? (…)

Lire l’intégralité de l’article

Source : https://defishumanitaires.com/

Articles plus anciens «

« Articles plus récents

Voir plus d’éléments