«

»

Sep 25

Le Forum Convergence : L’énergie de la jeunesse.

Image1Le Forum Convergences : Youth We Can !

Une formidable énergie positive, c’est la conclusion que nous pouvons tirer de cette visite au Palais Brongniart pour la 6ème édition du Forum Convergences.
Lancée en 2008, Convergences est la première plateforme européenne entre acteurs privées, publics et solidaires pour « promouvoir les objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et lutter contre la pauvreté et la précarité dans les pays du Nord et du Sud. »

En quelques chiffres le forum c’est 3 jours et 3 nuits, 5000 participants venus du monde entier, 300 intervenants experts venus de 100 pays, 200 organisations partenaires, pour débattre, se rencontrer et co-construire les solutions de demain. Dans le cadre de cette deuxième journée, nous avons pu rencontrer certains acteurs de changement.

L’arrondi est notre première rencontre sur ce forum. Lancé par l’associatiImage7on Microdon, l’arrondi a pour principe… d’arrondir son ticket de caisse à l’euro supérieur (par exemple payer 6 euros au lieu de 5,69 euros) et de reverser la différence au profit d’associations caritatives (aujourd’hui la croix rouge et le secours populaire). Fondé par Pierre Emmanuel Grange avec l’aide d’Antoine Vaccaro ce projet qui naquit il y a 5 ans, va enfin éclore sur le terrain. En effet, Franprix vient de lancer l’arrondi dans ses magasins. http://www.leparisien.fr/societe/solidarite-franprix-lance-l-arrondi-pour-venir-en-aide-aux-associations-18-09-2013-3148099.php

Image2Le site TWAM.org (http://www.travelwithamission.org), lancé le 16 mai 2013, est un nouveau type de tourisme réunissant les TWAMERS (ce qui veulent offrir leurs compétences) et les TWAMHOST (ce qui ont besoin de compétences).
« Le but est ici de faire du tourisme solidaire une action pérenne, j’ai souvent la mauvaise surprise durant mes voyages de voir des projets humanitaires tomber en désuétude faute d’entretien et de formation sur le terrain » nous explique Jérémie Beclair responsable de département événement pour TWAM, « les événements que nous organisons, une manière aujourd’hui d’apporter des fonds pour l’association, en organisant des TWAM dating sur nos antennes relais (villes, régions) ». Toute jeune, cette association start-up est prometteuse et se développe a vitesse grand V, « nous avons aujourd’hui plus d’un millier de TWAMERS et de nombreux projets commence déjà à aboutir.

Enfin nous allons eu le plaisir de rencontrer les jolies abeilles de la Ruche (http://www.la-ruche.net). La Ruche est un incubateur, soit un espace physique adapté aux développeurs de projets sociaux et environnementaux, « on peut parlerImage5 de communauté, dans le sens où il y a une vraie chaleur humaine, de nombreux entrepreneurs sociaux viennent par plaisir, pour parler, passer du temps » nous raconte un des membres. Des intéressés ? Pour cela direction le 84 quai de Jemmapes dans le 10 ème arrondissement à Paris (Metro Jacques Bonsergent ou Goncourt), le poste de travail fixe, à temps plein est à 395€ HT par mois et le poste de travail flexible, à temps partiel est à 250€ HT par poste, par mois.

La journée s’est conclue par la soirée Youth We Can réunissant de nombreux jeunes socio-entrepreneurs.

Image6

Entièrement dédié à la jeune génération porteuse d’initiatives solidaires la soirée « Youth We Can » a invité Donagan Manuel Vasco (fondateur de Handip-Hop), très jeune (12 ans et demi) fondateur d’une association donnant des cours de Hip Hop, l’idée est de monter un spectacle avec des jeunes valides et des jeunes en situation de handicap. Subina Siddiqui, nous a, quant à elle, présenté le projet de son association Enactus UPEC, le Stud job qui vise à mettre en relation les étudiants de l’Université Paris Est Créteil Val-de-Marne et les entreprises de la région. Florian Guillaume le président de Carrot Community importatrice d’un concept venu des Etats-Unis. Comme nous explique l’américain Brent Schulkine, créateur du projet “Nous avons choisi le nom de Carrotmob

Image3car nous utilisons la carotte au lieu du bâton. Plutôt que les traditionnelles attaques ou menaces, nous croyons que les gens peuvent avoir plus d’influence sur les entreprises en leur donnant une bonne raison de changer : notre argent.” Plus concrètement, Carrotmob incite les entreprises à changer leur mode de consommation en investissant une partie du surplus des bénéfices de l’opération dans des initiatives éco-responsables (ampoules basses consommation etc …).

Image4Totalement dans l’actualité, Samantha Robison, fondatrice d’Apt’Art, dans un camp de réfugiés Syrien, propose aux enfants de peindre les murs des remorques et toiles de tentes de Zaatari. En collaboration avec l’O.N.G Acted, le projet a permis à plus de 600 enfants de prendre le pinceau. La conférence s’est conclu avec Domitille Flichy (fondatrice de Farinez’vous), Nicolas Metro (fondateur de Kinome) et Marie Trellu-Kane (Fondatrice d‘Unis-Cité) qui ont répondu à la boite à question. Nous avons ensuite pu participer à des espaces dynamiques et interactifs avec les dernières offres de stages et d’emploi du secteur et un photo booth avec questions-réponses entre participants.

_DSC0050

 

 

 

Comments

comments