«

»

Juil 01

Etude CerPhi – Restitution enquête IDAF-CerPhi

Le 30 juin 2020 a eu lieu la restitution de l’étude IDAF-CerPhi, réalisée en partenariat avec Force for Good, sur la résilience du secteur associatif face à la crise du COVID-19.

L’enquête menée auprès de dirigeants d’associations et de fondations (800 questionnaires envoyés, 82 complétés) avait pour objectif de répondre à la question : « Face à la crise, jusqu’où les associations se sont-elles réinventées? »

Au cours d’un webinaire organisé par l’IDAF, les résultats de l’enquête ont été présentés par Antoine Vaccaro, président du CerPhi, en présence d’Isabelle Khuong et de Jean-François Tchernia qui ont tous deux travaillé sur cette étude. Les grandes tendances observées dans le secteur ont été abordées, en lien avec les témoignages de trois représentants associatifs : Laurent Cayssials, directeur général de la Fondation Foch ; Antoine Dubreuil, directeur financier de France Active ; Anouchka Finker, directrice générale de La Chaîne de l’Espoir.

Les résultats de l’enquête ont mis en évidence un fort impact de la crise sanitaire sur l’activité des organismes à but non lucratif avec une nécessité de faire évoluer leur organisation de travail et leur stratégie d’investissement et de développement. Elles ont fait preuve d’une grande capacité d’adaptation. C’est également ce qui ressort des témoignages des invités de ce webinaire, bien que les conséquences de la crise du Covid-19 n’aient pas été les mêmes selon les domaines d’activités (santé/recherche, emploi/entrepreneuriat, international). Pour les intervenants, même si les dons semblent pour l’instant se maintenir, la crise constitue le point de départ d’une réflexion sur l’avenir, une occasion de se réinventer et d’innover.

Quelques enseignements de cette étude :

  • Presque toutes les organisations ont été impactées par la crise sanitaire. Seulement 2% d’entre elles n’ont pas ressenti l’impact de la crise.
  • Dans deux cas sur trois, la crise sanitaire a entraîné une suspension partielle de l’activité, et dans moins d’un cas sur dix une suspension totale. A noter : une organisation sur quatre a augmenté ses activités.
  • Environ la moitié des organisations ont mis en place un plan d’urgence pour la sauvegarde de l’organisation ou prévu de le faire.
  • On note une augmentation de la place du numérique dans l’organisation du travail et dans les appels à la générosité.

> Télécharger la présentation de restitution de l’étude
> Accéder au replay du webinaire du 30 juin 2020

Comments

comments