Le Cerphi

Le premier institut d’étude et de recherche français dédié depuis 2004 à l’étude de la philanthropie.

Notre expertise concerne tous les domaines de la philanthropie : marketing et communication des associations et des fondations / anticipation des tendances / innovation en fundraising / sociologie de la solidarité.

Au croisement de ces études et recherches, nous entretenons une réflexion permanente sur les évolutions de la philanthropie et ses impacts sur le tissu social.

Mai 24

Etude CerPhi – La philanthropie dans les territoires, étude réalisée pour L’Observatoire de la Fondation de France

Cette étude nationEtude philanthropie dans les territoiresale inédite, réalisée pour L’Observatoire de la Fondation de France, met en avant les spécificités territoriales en matière de philanthropie.

Elle montre la grande diversité de la philanthropie française, reflet des multiples visages de nos territoires. Quelques éléments marquants de cette étude :

La capitale, moteur économique de la France, est aussi le moteur de sa générosité : l’Ile-de- France présente un don moyen de 653€, bien au-dessus de la moyenne nationale (391€), et contribue pour 33% au total national des dons.

A l’échelle régionale, deux territoires se détachent comme champions de la générosité : l’Alsace, exception dans une moitié Nord de la France globalement peu généreuse, cumule à la fois une proportion de foyers donateurs élevée, et un don moyen nettement supérieur à la moyenne nationale. La région Rhône-Alpes, dont le don moyen s’élève à 386€, apporte la contribution régionale la plus importante au total des dons français après l’Ile-de-France.

Deux modèles de la générosité se dessinent à l’échelle nationale : dans les zones de détresse économique, une générosité prise en charge par les couches plus aisées de la population, et dans les zones économiquement plus dynamiques, une générosité plus répandue mais moins dotée financièrement.

Lire l’étude

 

Mai 23

Veille – Baromètre 2016 du mécénat d’entreprise en France

logo-admicalpngLe baromètre du mécénat d’entreprise en France, publié tous les deux ans par Admical, annonce pour la première fois depuis 6 ans une montée significative des chiffres du mécénat.

Les entreprises mécènes sont de plus en plus nombreuses (170 000 environ), passant de 12% à 14%. Elles sont aussi plus généreuses, puisque le budget alloué à leurs actions s’élève 2015 à 3,5 milliards d’euros (+25%).

Le social reste le domaine le plus soutenu avec 22% du budget qui lui est consacré et 29% des entreprises choisissant de s’y engager. On retrouve ensuite la culture et l’éducation. Le sport est le domaine le plus prisé par les entreprises mécènes (notamment les TPE) mais pour un budget plus modeste. Viennent ensuite les domaines de la santé, de l’environnement, de la solidarité internationale ou encore de la recherche.

En savoir plus et télécharger l’étude complète

 

Mai 23

Veille – Indice BNP Paribas 2016 de la philanthropie individuelle

Visuel BNP philanthropy index
Pour la 4ème année, l’indice BNP Paribas 2016 de la philanthropie individuelle (BNP Paribas Individual Philanthropy Index) mesure l’engagement des philanthropes dans quatre régions du monde : Europe, Asie, Moyen-Orient et Etats-Unis.



Les principaux enseignements de l’indice 2016 :

  • Les États-Unis restent en tête, suivis de près par l’Europe.

  • Dons : les États-Unis sont encore leaders en termes de montants donnés ou promis à des causes philanthropiques, mais c’est le Moyen-Orient qui enregistre les progressions les plus rapides.

  • Promotion des actions de philanthropie : l’Europe conserve sa première place avec un secteur philanthropique robuste, suivie de l’Asie.

  • Innovation : ce sont les Européens qui sont le plus disposés à explorer de nouvelles approches et à innover.

  • La « santé » est la cause principale d’engagement philanthropique dans le monde, à l’exception de l’Asie qui s’engage prioritairement en faveur de  l’« environnement ».
  • La principale motivation des philanthropes est d’obtenir des résultats durables (41 %).

Lire la synthèse de l’étude

En savoir plus

 

Mai 23

Veille – Encadrement des dons alimentaires pour les grandes surfaces

visuel gaspillage alimentaire

Après l’Assemblée nationale, le Sénat a adopté, à l’unanimité, mercredi 3 février 2016, la proposition de loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire empêchant ainsi les grandes surfaces de jeter et de rendre impropre à la consommation leurs invendus.

Une loi attendue lorsque l’on sait qu’en France, chaque année, entre 20 et 30 kg de nourriture par habitant sont jetés.

La proposition de loi comprend plusieurs mesures de lutte contre le gaspillage alimentaire :

  • obligation de recourir à une convention pour les dons réalisés entre un distributeur de denrées alimentaires et une association caritative ;
  • obligation pour les surfaces de plus de 400 m² de proposer, dans un délai d’un an à compter de la promulgation de la présente proposition de loi, une convention de don à une ou plusieurs associations pour la reprise de leurs invendus alimentaires encore consommables ;
  • interdiction de la javellisation des invendus ;
  • information et éducation à la lutte contre le gaspillage alimentaire dans les écoles ;
  • inscription dans le code de l’environnement d’une hiérarchie de la lutte contre le gaspillage alimentaire, allant de la prévention à la méthanisation ;
  • intégration de la lutte contre le gaspillage alimentaire dans le reporting social et environnemental des entreprises.

Pour en savoir plus

Lire l’étude CerPhi sur les glaneurs alimentaires

 

 

Articles plus anciens «

Fetch more items