Le Cerphi

Le premier institut d’étude et de recherche français dédié depuis 2004 à l’étude de la philanthropie.

Notre expertise concerne tous les domaines de la philanthropie : marketing et communication des associations et des fondations / anticipation des tendances / innovation en fundraising / sociologie de la solidarité.

Au croisement de ces études et recherches, nous entretenons une réflexion permanente sur les évolutions de la philanthropie et ses impacts sur le tissu social.

Sep 13

Le CerPhi dans les médias – « Les donateurs n’ont pas un budget extensible à l’infini » – Entretien publié dans La Croix

Entretien d’Antoine Vaccaro, Président du CerPhi, publié dans La Croix en août dernier, sur l’impact des nouvelles technologies sur le don.

Les nouveaux outils de collecte ne représentent pour l’instant que 4 à 5% des dons, face aux formes plus classiques que sont les dons suite à des opérations de mailing ou de télémarketing (75%) et les dons par prélèvement automatique (20%). Parmi ces nouvelles façons de donner, deux-tiers sont des dons reçus via Internet suite à une campagne relayée dans un média, suivis par les actions de crowdfunding, via des plateformes de collecte de dons. Les bornes sans contact et les arrondis sur salaire et sur terminal de paiement sont en progression mais demeurent encore des outils de collecte marginaux.

Les comportements de dons évoluent lentement et c’est surtout les jeunes ou les personnes qui font des dons ponctuels qui sont les plus susceptibles de se saisir de ces nouveaux moyens de donner.

Même si pour l’instant ces outils innovants pèsent peu dans la collecte, les associations sont conscientes qu’elles doivent être présentes sur ces créneaux qui sont amenés à prendre de l’ampleur dans le futur, suivant les évolutions de la société.

Lire l’entretien

 

Sep 13

Veille – World Giving Index 2016

Charities Aid Foundation (CAF) a publié son « World Giving Index 2016 » sur les chiffres de la générosité dans le monde.

Le World Giving Index mesure le pourcentage moyen de donateurs, de bénévoles et de personnes portant assistance à des inconnus dans chaque pays. Cette année, 140 pays ont été évalués, ce qui représente 96% de la population mondiale.

Parmi les principaux enseignements de cette étude :

  • Le Myanmar reste en tête pour la troisième année consécutive, suivi par les Etats-Unis et l’Australie.
  • La Grande-Bretagne est le pays le plus généreux d’Europe, suivie par l’Irlande et les Pays-Bas.
  • Dans de nombreux pays, les hommes sont plus engagés dans le bénévolat et dans l’aide à des inconnus.
  • La France arrive en 81ème position sur 140 pays interrogés.
Lire les résultats complets
Accéder à la vidéo du Monde.fr donnant un aperçu des résultats

 

Juil 26

Veille – « Gilded Giving », la grande philanthropie dans un monde d’extrême inégalité

Le rapport Gilded Giving, top-heavy philanthropy in an age of extreme inequality (Institute for Policy Studies), de Collins C., Flannery H., Hoxie J., (2016), aborde les conséquences d’une inégalité financière croissante sur le secteur philanthropique aux Etats-Unis. Nous en proposons ici une synthèse en français.

Alors que les inégalités de revenus, de richesse et d’opportunités augmentent aux Etats-Unis, les organisations caritatives sont appelées à répondre aux besoins croissants qui en résultent. Mais dans le même temps, ces tendances vont profondément impacter la gestion et l’efficacité du secteur non marchand.

Ce rapport fait état des changements significatifs qui sont intervenus dans le secteur philanthropique ces dernières années, met en évidence les potentiels impacts de ces changements et suggère des solutions.

Synthèse Gilded Giving

Lire la synthèse en français

Lire le rapport complet en anglais


Plus d’informations : https://www.ips-dc.org/report-gilded-giving/

 

Juil 13

Le CerPhi dans les médias – Générosité : le cœur a-t-il ses saisons ? – Un article de La Vie

Cet article, publié sur le site de La Vie, analyse la saisonnalité des dons en France. Antoine Vaccaro, président du CerPhi, y fait part de ses éclairages sur le sujet.

Bien que les associations aient besoin de ressources toute l’année pour mener à bien leurs missions, certaines périodes sont plus propices à la générosité que d’autres. La fin d’année avec l’arrivée du froid et l’approche des fêtes, le carême, ou encore le mois de juin (les contribuables soumis à l’impôt sur la fortune ayant jusqu’au 15 juin pour faire des dons leur permettant une réduction de l’ISF) sont les trois périodes les plus favorables aux dons.

Pour s’adapter à cette situation, les associations privilégient ces périodes pour leurs campagnes d’appel aux dons : « Elles font des tests, détaille Antoine Vaccaro. Les opérations qui marchent le mieux sont évidemment celles qui ont lieu en fin d’année, pendant le carême et avant l’été. C’est stratégique. Elles s’adressent aux gens au moment où ils sont les plus réceptifs. »

Cette saisonnalité ne s’applique toutefois pas en cas d’urgence humanitaire, lors des grandes actions médiatiques comme le Téléthon, ni pour la mobilisation des bénévoles bien que septembre représente un moment important pour leur recrutement.

Lire l’article

 

Articles plus anciens «

Voir plus d’éléments