«

»

Juin 29

Veille – Baromètre de la générosité des Français en 2019 de France générosités

Le baromètre de la générosité des Français en 2019 de France générosités, réalisé par Oktos avec le soutien du Crédit Coopératif, révèle une augmentation de 3,5% des dons par rapport à 2018. Cette hausse ne vient toutefois pas compenser la baisse des dons de 4,8% en 2018 imputable aux diverses réformes fiscales, dont la transformation de l’ISF en IFI, la hausse de la CSG et la mise en place du prélèvement à la source. Ainsi, le montant global des dons en 2019 est revenu à celui de 2016, hors inflation.

France générosités met en exergue deux autres chiffres clés : une concentration des dons en fin d’année (40,3% du montant total des dons collectés sur le troisième trimestre dont 22,5% en décembre) et une baisse de 15% du nombre de nouveaux donateurs à une association ou à une fondation entre 2009 et 2019.

Dons par prélèvement automatique (PA) et dons ponctuels en augmentation

Les dons par prélèvement automatique ont représenté 44,1% du montant total des dons en 2019, avec un montant moyen de 142 euros par an. Les dons ponctuels représentent quant à eux 55,9% du montant des dons. Ces deux types de dons ont connu une augmentation en 2019 (+4,9% pour les PA et + 2,5% pour les dons ponctuels) mais faisant suite à une baisse de 10% en 2018. On peut noter que les dons en ligne ont représenté 12% des dons en 2019, en augmentation de 16% par rapport à 2018.

France générosités relève 5 grands enseignements à retenir :

1. Une collecte 2019 qui repart à la hausse mais qui ne rattrape pas le niveau de 2017.

2. Une reprise des dons ponctuels, ainsi qu’une croissance portée par la croissance des PA.

3. Une difficulté à trouver des nouveaux donateurs.

4. Une générosité concentrée en fin d’année.

5. Une collecte en ligne qui poursuit sa forte croissance.

Le syndicat fait aussi 3 propositions afin de soutenir la générosité en France :

1. Pour les donateurs assujettis à l’IR : augmentation jusqu’au 31 décembre 2020 du taux de réduction d’impôt prévu à l’article 200, 1 du CGI de 66 à 75 % du montant des versements dans la limite d’un montant unitaire de 1000 euros sur le modèle de la collecte d’urgence Notre-Dame.

2. Pour les donateurs non-assujettis : création d’un crédit d’impôt exceptionnel sur la contribution sociale généralisée égale à 75% des montants des dons.

3. Dons de RTT : dons de RTT affectés au compte-épargne temps et don de RTT au profit de salarié menant des activités de bénévolat.

> Lire le communiqué de presse

Source : https://www.francegenerosites.org/

Comments

comments